Partie 1 – Maintenance: Optimisation des coûts par la stratégie, la technologie et l’organisation

Kostenoptimierung in der industriellen Instandhaltung
Optimisation des coûts dans le maintenance

L’industrie suisse est mise à rude épreuve pour être compétitive sur les marchés internationaux.

Une production à des coûts minimisés / optimisés est une condition préalable de survie sur le marché. Ceci est également le cas de la maintenance.

La minimisation des coûts requiert une stratégie de maintenance parfaitement adaptée à l’entreprise, comme par exemple l’emploi judicieux de nouvelles technologies l’utilisation optimisée des ressources.

Le programme de notre congrès pour la partie «Maintenance» est consacré à l’optimisation des coûts sous différents angles:

 

Programme partie 1     (avec traduction simultanée allemand – français)

Maintenance: »Optimisation des coûts par la stratégie, la technologie et l’organisation«

Heure Exposé Intervenant
15h00 – 15h30

Optimisation des coûts par la stratégie, la technologie et l’organisation

On dit souvent que les gros poissons mangent les petits, en réalité, c’est plutôt les plus rapides qui mangent les plus lents. Notre époque est marquée par la volatilité croissante des marchés. De nouveaux modèles commerciaux pénètrent les marchés existants à une vitesse folle et placent les leaders du secteur dans une situation difficile. Tout le monde parle du passage au numérique et de ses avantages, et pourtant, peu sont ceux à pouvoir présenter à l’heure actuelle des exemples d’applications concrètes. Dans de nombreux domaines, la numérisation doit encore démontrer qu’elle peut générer rentabilité, économies et une grande flexibilité.
Lors de sa présentation « Level up : la maintenance au sein de la transformation numérique », Klaus Zimmermann explique comment Festo s’est saisi des opportunités offertes par la numérisation dans ses usines. Il expose de manière concrète et compréhensible comment Festo a su générer des économies notables, mais surtout un potentiel de flexibilité, dans le domaine de la maintenance. Sa présentation fait le lien entre les questions technologiques et organisationnelles tout en tenant compte des clés du succès que sont la gestion et l’apprentissage.

 Klaus Zimmermann, Festo Didactic SE
15h30 – 16h00 pause
16h00 – 16h20

Stratégie – l’équilibre entre la disponibilité, la qualité et les coûts

Dans toutes les stratégies de maintenance, il s’agit essentiellement de savoir si l’entreprise veut pratiquer une maintenance préventive ou réagir face aux accidents. Cela dépend tout d’abord dans quelle mesure des interruptions ou une diminution de la qualité d’une installation peuvent interférer dans le succès de l’entreprise. La disponibilité nécessaire des installations est dans ce cas le critère déterminant.

Hanspeter Keel
Business Unit Director, Altran SA
16h20 – 16h40

Organisation rationalisée – utilisation optimale des ressources

Les entreprises prospères se restructurent également dans le cadre de la numérisation et quittent d’anciennes structures organisationnelles. C’est également la condition pour une maintenance efficace. Des structures de gestion allégées et de petites équipes dotées de la compétence de décision nécessaire représentent un facteur de réussite central. Ceci requiert des processus simples ainsi qu’une gestion linéaire des collaborateurs avec une répartition des tâches claire. La mise en place d’organisations allégées et efficaces, le plus souvent par plusieurs sites et pays, demande aux dirigeants un Change Management actif et appliqué.

Atila Breznjak
Director und Agile Transformation Leader; Swiss Re Management Ltd
16h40 – 17h00

Augmentation du rendement grâce aux nouvelles technologies

La numérisation modifie l’industrie à un rythme effréné. Notamment pour les installations de production existantes, les entreprises souhaitent savoir dans quelle mesure celles-ci doivent être équipées des nouvelles technologies et quelles données sont nécessaires et utiles.

Prof. Dr. Christoph Heitz
ZHAW School of Engineering

Intervenant(e)s dans la partie surfaces et infrastructures

Vous trouverez içi les informations concernant l’exposé et les intervenants sur les sujets susmentionnés dans la partie «Surfaces et Infrastructures» :

Klaus Zimmermann; Leitung Training and Consulting DE, Festo Didactic SE

Klaus Zimmermann

Vita: Après sa formation de mécanicien de précision puis une formation continue d’agent de maîtrise industriel, Klaus Zimmermann (né en 1960) a étudié la pédagogie d’entreprise. Depuis 1998, il est responsable du département Training and Consulting de Festo Didactic SE en Allemagne, où il a auparavant exercé en tant que formateur et conseiller spécialisé en production et services proches de la production. Lui et son équipe élaborent des concepts principalement axés sur « l’apprentissage dans les processus de changement, pour atteindre l’excellence de la production et la faculté d’adaptation ». Les objectifs principaux sont de développer des compétences permettant la faculté d’adaptation au sein des organisations, d’encourager le personnel à participer activement au processus de transformation vers une entreprise industrielle 4.0, et de créer des lieux d’apprentissage favorables et innovants afin de découvrir et d’encourager les ressources des natifs de l’ère numérique. À l’aide de programmes de compétences et d’un concept formateur/apprenti, il accompagne les entreprises industrielles vers un succès mesurable et durable.

Il a également co-écrit les livres :
Führung: Wertschöpfung statt Verschwendung I Éditions Versus, 2016
Bereit für das Unerwartete I Éditions Versus, 2014
Change Management in der Produktion I Éditions mi, 2007

 

Hanspeter Keel

Hanspeter Keel; Business Unit Director, Altran AG

Vita: Hanspeter Keel leitet beim Beratungs- und Ingenieurunternehmen Altran den Standort Zürich für den Bereich Industrie und Transport. Durch seine Erfahrung von der Entwicklung bis zur Inbetriebnahme von komplexen Produkten kennt er die vielfältigen organisatorischen und technischen Herausforderungen. Zudem war er als Serviceleiter für die Digitalisierung und Instandhaltungsservice eines Vertriebspartners von General Electric tätig. Seither engagiert er sich aktiv in der Gruppe für zustandsorientierte Instandhaltung / Smart Maintenance der ETH/ZHAW. Er hält einen Abschluss in Maschinenbau und Verfahrenstechnik sowie ein Nachdiplomstudium in Management & Technologie.

Prof. Dr. Christoph Heitz; Mitglied Institutsleitung, ZHAW Institut für Datenanalyse und Prozessdesign sowie Präsident der Swiss Alliance for Data-Intensive Services

Prof. Dr. Christoph Heitz

Vita: Prof. Dr. Christoph Heitz Christoph ist Professor an der School of Engineering der ZHAW Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften. Er leitet am Institut für Datenanalyse und Prozessdesign eine Forschungsgruppe im Bereich Predictive Maintenance. In Forschung und Lehre beschäftigt er sich schwerpunktmässig damit, wie Daten in Unternehmen Mehrwert schaffen können, im Besonderen im Bereich Instandhaltung und Asset Management. Er ist Leiter des Nachdimplomstudiengangs CAS Instandhaltungsmangement der ZHAW.